Alliance

Alliance
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Révolte en Corse (juin 1732)

Aller en bas 
AuteurMessage
Maître-du-jeu
Dieu
Dieu
avatar

Nombre de messages : 19709
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Révolte en Corse (juin 1732)   Mer 28 Jan - 15:40




L'exclusion des Corses dans la haute administration génoise, les inégalités judiciaires et la situation économique ont déclenché depuis 1729 une succession de jacqueries. Les Corses sont morcelés géographiquement et opposés socialement. Ceux de l'En deçà, situé au nord-est, soutiennent depuis toujours la domination génoise. Ceux de l'Au-delà, situé au sud-ouest, luttent contre l'administration de Gênes. Cette rivalité constante réduit l'efficacité de la résistance corse contre les conquérants, ce qui permet à Gênes de dominer l'île depuis 1284.

En 1715, Gênes accepte la proposition faite par les Corses demandant le désarmement. En effet, afin de pouvoir se défendre contre les bandits qui écument les villages, ils avaient demandé à pouvoir porter une arme, ce que Gênes accorda de façon intéressée : il fallait payer une taxe pour le port d'arme et les armes étaient vendues par les marchands génois. Si le désarmement porte ses fruits, la République Génoise, afin de compenser la perte de revenus des armes, créé un impôt nouveau appelé les Due Seini, dû pour chaque feu. Il a une durée prévue de dix ans et doit donc cesser en 1725. Mais il est maintenu au delà de la date butoir. Aux impôts et taxes classiques, s'ajoutent des taxes demandées par les représentants de Gênes (certaines servant à payer des dépenses personnelles, comme les frais d'aumônier du représentant génois à Corte).

La récolte 1728 a été désastreuse et les Corses ont demandé à ce que Gênes tienne compte de cet élément. La République de Gênes consent à ramener, pour cette année 1729, l'impôt des Due Seini à la moitié. Mais des représentants génois dans l'île peu scrupuleux détournent la partie supplémentaire réclamée. En effet, ils vont dans les villages réclamer les deux seini alors qu'un seul est dû. Les émeutes spontanées de 1729 éclatent à la suite de l'incident de Bustanico, quand un lieutenant de la République vient prélever cet impôt.

Elles se cristallisent sur le refus de l'impôt, mais les causes profondes sont multiples : la pression fiscale en général, taille et gabelle jugées excessives pour le contexte économique de crise ; mais aussi, les abus de percepteurs génois envers les Corses ; et enfin, l'insécurité exacerbée par la disette, due à des bandits isolés ou à des bandes audacieuses. Cette troisième raison entraîne la demande de rétablissement du port d'armes, dans un souci traditionnel en Corse d'assurer soi-même sa propre sécurité et de se faire sa propre justice (la Vendetta). Gênes interprète cette revendication comme un refus de payer l'impôt de deux seini, d'autant que le rapport qu'en fait le gouverneur omet de mentionner la façon dont il a contrevenu à ce qui était décidé.

Les premières émeutes démarrent en novembre 1729, dans la région du Boziu. La rébellion s'étend par la suite à la Castagniccia, la Casinca, puis le Niolo. Saint-Florent et Algajola sont alors attaquées, Bastia mise à sac en février 1730, et en décembre de cette même année, lors de la consulte de Saint-Pancrate, la Corse élit ses généraux : Luiggi Giafferi, Andrea Ceccaldi et l'abbé Raffaelli. Hyacinthe Paoli les rejoint début 1730 et occupent la Corse du Sud.
Revenir en haut Aller en bas
Rebelle
Chevalier
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 12/09/2014

MessageSujet: Re: Révolte en Corse (juin 1732)   Jeu 29 Jan - 20:25

J'en appelle au roi Philippe V d'Espagne et au Grand-duc de Toscane Jean-Gaston de Médicis pour me venir en aide contre ces odieux génois et je m'engage à me soumettre à leur autorité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Révolte en Corse (juin 1732)   Ven 30 Jan - 19:02

Le Grand duché de Toscane va vous venir en aide cher Luiggi Giafferi, mais dans la mesure de ses moyens car elle ne possède malheureusement pas de flotte capable de transporter ses troupes pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Espagne
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1848
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Révolte en Corse (juin 1732)   Ven 30 Jan - 19:34

Chers Rebelles corses,

Le Royaume d'Espagne a bien reçu votre appel à l'aide et va voir dans les plus brefs délais, dans quelle mesure il peut vous aider.

Philippe V.
-------------------------------------------------------------------------
J'en appelle d'ores et déjà à la magnanimité de Louis XV, roi de France et du Doge de Gênes, envers la rébellion corse.

Cordialement, Philippe V.

_________________
Charles IV, Roi d'Espagne
Revenir en haut Aller en bas
Piémont-Sardaigne
Duc
Duc
avatar

Nombre de messages : 919
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Révolte en Corse (juin 1732)   Ven 30 Jan - 20:17

Le duché de Savoie est inquiet des proportions que pourrait prendre cette rébellion dans cette île si proche des ses côtes et invite les Gênois et ses alliés à la plus grande modération. Si en effet Gênes a bafoué les droits des habitants de la Corse en les considérant comme Génois uniquement pour les choses qui les arrange, son doge doit se résoudre à une indépendance de celle-ci ou à un rattachement à un pays qui prendra plus en compte leur statut.
Revenir en haut Aller en bas
France
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1817
Age : 26
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Révolte en Corse (juin 1732)   Ven 30 Jan - 23:52

J'appelle Philippe V et le duc de Toscane à ne pas intervenir, l'affaire Corse appartient à la sphère de la confédération éclairée. Des armées françaises sont déjà présentes en Corse pour éviter tout débordements. La confédération est actuellement entrain de trancher sur la question. Je vous garantis une solution dans les plus brefs délais en évitant n'importe quels actes à la violence.

Le roi de France bien aimé

_________________
Ferdinand Ier, roi de France
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Révolte en Corse (juin 1732)   Sam 31 Jan - 18:53

J'ai été récemment tenu informé de la situation tendue en Corse mais je suis encore convalescent. Les corses n'ont aucun honneur, ils se sont révoltés pendant mon hospitalisation alors que j'étais encore entre la vie et le trépas, inconscient. Le problème est interne à l'Ordre éclairé, le roi de France a raison car je ne vois donc pas en quoi les pays étrangers ont droit de regard sur nos affaires. Je ne peux que vous inviter à ne pas intervenir tandis que de notre côté nous parlementerons avec les Corses pour voir ce qu'ils demandent et s'il est possible de trouver une solution. Mais ne vous leurrez pas : s'il s'avère que cela est sans fondement, qu'il s'agit d'une guerre d'indépendance spontanée ou incitée par un odieux souverain, la Corse restera génoise et les coupables une fois démasqués seront sévèrement châtiés.
Revenir en haut Aller en bas
Bavière
Duc
Duc
avatar

Nombre de messages : 591
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Révolte en Corse (juin 1732)   Mar 3 Fév - 23:36

Vos propos sont bien virulents cher doge alors que votre allié français tente de trouver une issue pacifique, vous devriez l'écouter dans votre intérêt!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Révolte en Corse (juin 1732)   Ven 6 Fév - 10:51

J'ai un ingénieur prêt dès demain. Je propose au peuple corse de fonder une ville en Corse du Sud et de bien la développer tout en lui octroyant de grands avantages fiscaux (taux fiscal de 20% sur l'île alors qu'il est de 40 à Gênes et à Port-Mahon). Je confie la gestion de la ville en co-gestion entre le gouverneur génois Domenico Maria Spinola et le chef de la garnison française François-Marie de Broglie.
La France se verra attribuer le versement de 200 LT de subsides pour l'entretien de son régiment tant qu'il restera en Corse et ne pourra en envoyer davantage sauf sur ma demande en cas de trouble.
Les troupes génoises occuperont le territoire corse pour assurer la paix dans l'île et surveiller à ce qu'il n'y ai aucun abus des percepteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Rebelle
Chevalier
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 12/09/2014

MessageSujet: Re: Révolte en Corse (juin 1732)   Lun 9 Fév - 13:13

L'idée de développer la Corse en y fondant une cité est très bonne, bien qu'elle arrive tardivement.
Mais nous nous méfions quelque peu de vous et nous ne désirons pas à ce que nous soyons surveillés de façon suspecte. Aussi j'aurais préféré qu'elle soit fondée en Haute Corse. Le taux fiscal de 20% ne suffit pas et nous exigeons 10% seulement, c'est à dire le seuil minimum.
Nous acceptons la présence d'un gouverneur génois mais la France qui est votre alliée pourrait soutenir de possibles corruptions et abus de sa part. Nous exigeons donc la désignation d'un roi en Corse totalement étranger à votre alliance et sous protection diplomatique de son pays d'origine. Mais nous refuserons la présence française. En contrepartie les troupes étrangères nous soutenant devrons quitter l'île.
Revenir en haut Aller en bas
Espagne
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1848
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Révolte en Corse (juin 1732)   Lun 9 Fév - 22:10

Il est temps de trouver une solution. La Corse, forte de son identité sociale et politique très forte, devrait pouvoir choisir sa propre destinée. Si elle veut rester génoise, soit; mais si elle veut plus d'autonomie, voir sa liberté, vous devriez , cher petit-neveu (Louis XV) ainsi que cher Doge de Gènes, envisager de lui accorder (Peuple Corse).

Cordialement, Philippe V.

_________________
Charles IV, Roi d'Espagne
Revenir en haut Aller en bas
France
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1817
Age : 26
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Révolte en Corse (juin 1732)   Lun 9 Fév - 23:44

Mon cher Philippe,

effectivement il serait temps que le doge et mon alliance trouvons une solution pour ces corses agités, heureusement qu'aucune bombe n'aie explosé.
Mais il serait temps pour vous de fonder une colonie, votre allié le doge de Venise vous a devancé, montrez les couleurs de l'Espagne coloniale, ne vous attachez point pour ce petit caillou en Méditerranée.
Fermez les yeux, oubliez les corses, il adore la France!!

_________________
Ferdinand Ier, roi de France
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Révolte en Corse (juin 1732)   Jeu 12 Fév - 21:13

Le choix de la Haute Corse ne me dérange pas mais le taux fiscal est abusivement bas en rapport des autres populations qui composent la république de Gênes, n'espérez nullement de devenir des privilégiés! Quant à la présence française elle reste incontournable pour faire régner l'ordre.
En parlant d'ailleurs d'ordre il est temps maintenant de pacifier l'île!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Révolte en Corse (juin 1732)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Révolte en Corse (juin 1732)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Révolte en Corse (juin 1732)
» [J6] 23 juin, Bordeaux- Corse: les matchs
» [LES MATCHS 0] CORSE - LYON --- Amical le 10 JUIN (score final =4-5)
» 12 juin 2010 Catch and Slash vs Darkside Cowboys
» Nef 26-27 Juin à Villeneuve d'Ascq

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alliance  :: Vie Politique :: Archives :: Informations - La Gazette-
Sauter vers: